Les approches thérapeutiques

Formée à plusieurs approches thérapeutiques, Isabelle Alet pratique une « psychologie intégrative ».
La thérapeute peut être amenée à associer plusieurs stratégies thérapeutiques afin d’adapter au mieux la prise en charge des troubles et répondre à la demande du patient.

Thérapie de couple

L’objectif des séances est d’aider les conjoints à mieux se comprendre et à mieux comprendre leur partenaire
Les problèmes les plus fréquents
Le rôle du thérapeute...

Thérapie existentielle

Directement inspirées des théories de Victor Frankl,
la thérapie existentielle s'intéresse aux enjeux philosophies qui traversent nos existences...

Thérapie d’inspiration analytique

C’est une thérapie qui s’inspire des théories psychanalytiques.
Elle se déroule sous forme d'une discussion en face à face avec le psychologue...

Thérapie sexofonctionnelle

La thérapie sexofonctionnelle offre des moyens concrets pour aider le patient à améliorer sa vie sexuelle sur les plans personnel, relationnel et social...

Thérapie par l'hypnose

L’hypnose crée un état de conscience qui permet à l’inconscient de fonctionner.
Dans notre inconscient, nous disposons des ressources qui nous donnent la possibilité de trouver des solutions

Thérapie de soutien

La thérapie de soutien ne vise pas l'obtention de remaniements psychologiques profonds.
Ellepermet de libérer la parole et d’aider à comprendre une situation de crise...

Les thérapies

La thérapie de couple

L’objectif des séances est d’aider les conjoints à mieux se comprendre et à mieux comprendre leur partenaire.

Les problèmes les plus fréquents

La nature des problèmes varie énormément et chaque couple est différent. On peut tout de même dire que les problèmes les plus fréquents sont les suivants :
manque de communication, disputes fréquentes ou constantes, besoins émotifs non satisfaits, difficultés financières et conflits à propos des enfants, jalousie, difficultés sexuelles.
Il y a souvent une accumulation de frustrations ou de déceptions au fil des années.

Certains couples consultent au moment d’une crise, par exemple lors d’une aventure extra-conjugale ou d’un événement grave, comme une maladie ou la disparition d’un être cher.

Le rôle du thérapeute

Le thérapeute est un professionnel dont le rôle consiste à écouter les deux conjoints afin des les aider à cerner et à éclaircir leurs problèmes.
Il procède d’abord à une évaluation du couple. Il définit la nature des problèmes et la manière dont les conjoints les perçoivent. Il cherche aussi à connaître l’historique du couple et les antécédents des deux partenaires.

Les séances se déroulent en couple et/ou en individuel selon les cas.

La Thérapie existentielle

« Nous, les humains sommes les seules créatures pour lesquelles le principal problème est l’existence »
Irvin Yalom

Directement inspirées des théories de Victor Frankl, la thérapie existentielle s’intéresse aux enjeux philosophies qui traversent nos existences :

La liberté : tension entre un désir de liberté et un désir de sécurité ou de contrôle.
Savoir être libre n’est pas une évidence. Sous l’angle existentiel, l’addiction au travail, à un comportement ou à un produit peut être l’expression d’une difficulté à vivre libre.

La solitude : tension entre la conscience de notre solitude, la nécessité des séparations, notre désir de contact, de protection et notre motivation à appartenir à des systèmes d’affiliation.
Sous l’angle existentielle, la dépendance affective, l’instrumentalisation des autres peut exprimer une difficulté à supporter la solitude.

L’absence de sens : tension entre la recherche de sens et le vide que parfois l’existence nous amène à ressentir.
Cet enjeu est l’axe central de la thérapie existentielle. Ne pas trouver de sens dans son travail, dans ses relations affectives peut constituer une source de souffrance considérable.

La mort : tension entre la conscience de la mort (néant) et notre désir profond d’exister.

Chaque enjeu peut se présenter avec plus ou moins d’acuité en fonction des âges et des événements de la vie.

La thérapie d’inspiration analytique

C’est une thérapie qui s’inspire des théories psychanalytiques. Elle se déroule sous forme d’un discussion en face à face avec le psychologue.

Le fondement théorique de la psychanalyse considère que la souffrance psychique et les symptômes qui en découlent résultent d’un conflit entre le ça, le moi et le surmoi, c’est-à-dire entre les tendances naturelles, les instincts, et ce que la culture et l’éducation nous ont appris à autoriser ou à interdire.

L’objectif est de comprendre les conflits psychiques inconscients à l’oeuvre dans la production du symptôme.
C’est un traitement dont la durée est moins longue qu’une psychanalyse classique. Elle permet de mettre en lumière certains conflits psychiques issus du terrain familial et de comprendre son propre mécanisme psychique.

La thérapie sexofonctionnelle

Qu’est-ce que la thérapie sexofonctionnelle ?

La thérapie sexofonctionnelle est basée sur le modèle de fonctionnalité sexuelle développé par le Dr François de Carufel. Ce modèle intègre l’ensemble des composantes des fonctionnements sexuels « sains » de l’être humain.
La thérapie sexofonctionnelle offre des moyens concrets pour aider le patient à améliorer sa vie sexuelle sur les plans personnel, relationnel et social. Elle met l’accent sur le développement du potentiel sexuel de la personne, l’harmonisation sexuelle du couple et la responsabilisation sociale des individus.

Ses applications

Les désordres soignés au moyen de la thérapie sexofonctionnelle incluent l’ensemble des dysfonctions sexuelles :
éjaculation précoce, vaginisme, baisse de désir sexuel, dysfonctionnement érectile, problèmes d’identité sexuelle, troubles d’orientation sexuelle, traumatismes sexuels, délinquance sexuelle et paraphilies.

Ses fondements

La thérapie sexofonctionnelle repose sur des assises multiples.
Elle inclut des apports issus de l’anatomie, de la neurophysiologie, de la psychanalyse, de l’analyse caractérielle, de la bioénergie, de la gestalt, de la sexothérapie, de la programmation neurolinguistique, de l’approche sexocorporelle, de la sexoanalyse, des thérapies cognitivo-comportementales ainsi que des sciences de l’activité physique, des enseignements érotologiques orientaux et des arts corporels.

Efficacité

Son originalité et son efficacité découlent de ce qu’elle englobe l’ensemble des dimensions biologiques, personnelles, relationnelles et sociales du fonctionnement sexuel humain.
Elle est l’objet d’innovations constantes et se positionne à la pointe de la sexologie moderne.

Thérapie par l’hypnose

Le thérapeute utilise le plus souvent l’hypnose dans la thérapie individuelle adulte, lorsqu’il s’avère être un amplificateur de guérison et permet de renforcer le sentiment de soi.

L’hypnose crée un état de conscience qui permet à l’inconscient de fonctionner.
Dans notre inconscient, nous disposons des ressources qui nous donnent la possibilité de trouver des solutions, de faire de nouveaux apprentissages, de faire des réaménagements psychiques.

La thérapie de soutien

La thérapie de soutien ne vise pas l’obtention de remaniements psychologiques profonds mais plutôt un renforcement des capacités d’adaptation de la personne face à une situation difficile.

Elle permet de libérer la parole et d’aider à comprendre une situation de crise par exemple suite à un décès, une maladie, une agression, un conflit familial…
L’engagement du patient se fait ici plus libre et plus souple en termes de rythme des séances.

Fermer le menu